Ebranchage d'arbres

ÉBRANCHAGE, COUPE D’ARBRES ET TRONÇONNAGE

Vous devez abattre des arbres dans des jardins, des parcs ou des bois ? Vous cultivez intensivement des arbres pour produire du bois ? Dans les deux cas, vous devez savoir comment ébrancher les arbres et scier le bois abattu pour en faire des bûches, ce que l’on appelle également le tronçonnage.

Ces procédures permettent d’obtenir un assortiment de bois dont la forme, la qualité, les utilisations potentielles et la valeur diffèrent : des parties du tronc destinées à la fabrication de feuilles de placage au bois de chauffage, obtenu à partir des branches, en passant par le bois utilisé pour la menuiserie domestique ou de construction.

Dans les paragraphes suivants, nous abordons les techniques de tronçonnage à utiliser pour enlever les branches et tronçonner le bois abattu.

ÉBRANCHAGE DES ARBRES ET TRONÇONNAGE DU BOIS ABATTU

Après avoir abattu un arbre, il faut procéder à l’ébranchage pour enlever toutes les branches et la cime, c’est-à-dire la partie la plus haute du tronc, dont le diamètre est inférieur à 8-10 cm pour les conifères et à 5-7 cm pour les feuillus. L’ébranchage consiste également à retirer les plus grosses branches (limbes) des branches latérales. Après avoir ébranché l’arbre, on procède au sciage du tronc (également appelé tronçonnage ou sectionnement) et des branches pour en faire des billes (billons).

ABATTAGE D’ARBRES ET TRONCONNEUSE

Utilisez une tronçonneuse pour l’ébranchage et le tronçonnage, et des outils manuels tels qu’un crochet ou une hache pour couper les petites branches. Vous aurez besoin d’une tronçonneuse professionnelle puissante et adaptée à un usage intensif.

Pour transporter votre tronçonneuse et d’autres outils, ainsi que pour transporter des bûches et des branches, vous pouvez utiliser une brouette à chenilles capable de traverser des terrains en pente et irréguliers

L’ébranchage et le tronçonnage sont des activités exigeantes qui doivent être pratiquées calmement, en utilisant une technique appropriée et en adoptant les mesures de sécurité nécessaires. La tronçonneuse et les autres outils que vous utiliserez pour cette tâche sont très tranchants et dangereux, notamment en cas de rebond ou de relâchement soudain et inattendu de la tension d’un arbre pendant la coupe. En outre, cette procédure vous oblige à maintenir la même posture pendant des heures, ce qui met à rude épreuve votre dos, vos jambes et vos genoux. Pour toutes ces raisons, il est essentiel de porter des vêtements de protection homologués qui vous protègent des coupures et vous apportent le confort nécessaire pour faciliter votre travail.

COMMENT EBRANCHER AVEC UNE TRONÇONNEUSE

Pour les conifères, il existe différentes techniques d’ébranchage à la tronçonneuse : pendulaire, scandinave et top-first. Pour chacune de ces techniques, il faut toujours commencer par le pied (la base) de l’arbre et remonter vers la cime.

En particulier, la technique du pendule vous permet d’ébrancher rapidement les petites branches (moins de 1,5 cm de diamètre) en les coupant par le haut du guide-chaîne, c’est-à-dire avec une chaîne de poussée. Pour réussir cette tâche, procédez comme suit :

  • Placez-vous bien en face du tronc, avec la cime de l’arbre à votre gauche et la croupe à votre droite.
  • Sciez les branches du côté gauche du tronc en effectuant un balayage vers l’avant en direction de la cime de l’arbre.
  • Changez de direction et sciez les branches sur le dessus du tronc en balayant vers l’arrière en direction de la base du tronc.
  • Enfin, passez la tronçonneuse sur le côté droit du tronc et effectuez un autre balayage vers l’avant en direction de la cime de l’arbre.
  • Suivez la même procédure pour scier les ronds de branches suivants (verticilles).

Avec cette méthode, vous balayez la tronçonneuse d’abord vers la gauche, puis vers la droite et enfin à nouveau vers la gauche, en ébranchant environ 1 m du tronc à chaque passage.

La méthode scandinave est plutôt utilisée pour ébrancher des branches d’une épaisseur maximale de 5 cm. Cette technique est également appelée méthode du levier, car vous faites reposer le poids de la tronçonneuse sur le tronc et votre jambe droite, en utilisant la tronçonneuse comme un levier afin de dépenser le moins d’effort possible.

Alternez entre la coupe avec une chaîne de poussée et la coupe avec le dessous du guide-chaîne (chaîne de traction), comme suit :

  • En gardant le tronc sur votre côté droit, tenez-vous debout avec les pieds plantés à un angle de 45 degrés par rapport au tronc.
  • Maintenez votre jambe droite appuyée contre le tronc.
  • Commencez à ébrancher la première série de branches, en commençant par celles qui se trouvent sur le côté droit du tronc, avant de scier celles qui se trouvent en haut du tronc et enfin celles qui se trouvent sur le côté gauche.
  • Coupez la prochaine série de branches, en commençant cette fois par le côté gauche du tronc (là où vous venez de finir de scier, de sorte qu’un repositionnement minimal de la scie est nécessaire), en procédant vers l’arrière puis vers la droite du tronc.
  • Répétez la procédure pour les verticilles supérieurs des branches, en faisant passer la tronçonneuse du côté droit du tronc vers le côté gauche et vice versa.

Pour les branches plus épaisses (diamètre supérieur à 5 cm) et les branches tendues, utilisez la méthode du haut en premier et commencez chaque étape à partir des points tendus. Au lieu de tailler les branches longues et tendues en un seul passage, vous pouvez les raccourcir progressivement, en commençant par l’extrémité extérieure du feuillage et en allant vers le tronc.

Comme pour les autres techniques, lorsque vous utilisez la technique du sommet d’abord, n’oubliez pas d’alterner la coupe avec une chaîne de traction et de poussée. Voici les instructions :

  • Gardez le tronc sur votre droite, debout, les pieds plantés à un angle de 45 degrés par rapport au tronc.
  • Pour chaque verticille de branches, commencez par scier la branche située au sommet du tronc.
  • Faites glisser la scie vers le bas jusqu’aux branches situées sur le côté gauche du tronc, puis sciez celles situées sur le côté droit.
  • Répétez les passages avec la tronçonneuse pour les verticilles de branches supérieurs.

Lors de l’ébranchage des feuillus à la tronçonneuse, vous partez toujours de la base de l’arbre pour aller vers le haut, mais en utilisant une méthode différente de celle utilisée pour les conifères.

Tout d’abord, enlevez toutes les souches, protubérances, etc. de la section du tronc située sous la couronne en utilisant les mêmes méthodes d’ébranchage que pour les conifères. Faites maintenant face à la couronne :

Commencez à travailler sur le côté gauche du tronc.

Faites le tour de la couronne en sciant l’extrémité extérieure des branches.

Répétez le processus en sciant jusqu’à 2 m de plus de chaque branche, en les raccourcissant progressivement jusqu’à ce que l’arbre soit complètement ébranché.

ÉBRANCHAGE DU BOIS ABATTU : COMMENT PROCEDER ?

Une fois que vous avez fini d’ébrancher un tronc d’arbre à l’aide d’une tronçonneuse, il est temps de procéder au tronçonnage. Si vous avez abattu l’arbre pour vendre du bois, il s’agit d’une étape essentielle qui vous permet de minimiser les déchets et donc de maximiser votre profit. Les techniques de coupe pour le tronçonnage dépendent du diamètre du tronc et des tensions internes du bois résultant de l’abattage. Avant de commencer, vérifiez si l’arbre est soutenu par le sol ou suspendu à des pierres, d’autres troncs, etc.

Pour tronçonner des troncs non tendus (ou des troncs avec une tension minimale) :

Petit diamètre : une coupe simple suffit, en partant de la zone tendue, avec la tronçonneuse à l’horizontale s’il y a de la place sous le tronc, ou avec la tronçonneuse en biais si le tronc est au sol (veiller à ce que le guide-chaîne de la tronçonneuse ne touche pas le sol, pour éviter le rebond).

Diamètre moyen : utilisez la technique de coupe en éventail, en abaissant alternativement le guide-chaîne et la poignée arrière de la tronçonneuse.

Diamètre important, jusqu’à 1,3 fois supérieur à la longueur du guide-chaîne : avant de sectionner le tronc, effectuez deux coupes pour réduire son diamètre, la première avec la tronçonneuse à l’horizontale et la seconde, du côté opposé à celui où vous vous trouvez, avec la tronçonneuse à la verticale.

Pour les troncs encore plus épais, effectuez des coupes en éventail, en travaillant d’abord sur un côté du tronc puis sur l’autre.

Pour sectionner des troncs sous tension limitée :

– Commencez par la zone comprimée, en coupant environ 1/3 du diamètre ou jusqu’à ce que la chaîne ralentisse parce qu’elle est pincée par le bois.

– Retirez le guide-chaîne et commencez à scier du côté opposé pour terminer la coupe. Dans le cas de troncs dont le diamètre est supérieur à la longueur du guide-chaîne, effectuez une première coupe horizontale dans la zone comprimée, puis une ou deux coupes verticales pour réduire le diamètre.

– Procédez au tronçonnage en sciant la zone tendue, en veillant à laisser une charnière – une portion de tronc non coupée d’environ 1/10 du diamètre total – afin que le boulon ne se détache pas brutalement, ce qui vous laisse le temps de vous éloigner.

 

Pour les troncs sous forte tension :

– Faites une coupe préliminaire dans la zone comprimée, puis coupez dans la zone tendue, en laissant la charnière et la partie la plus extérieure du tronc non coupée.

– Coupez les extrémités de la charnière et sciez dans la partie tendue restante du tronc, en faisant attention lorsque le boulon se détache.

– Procédez de la même manière pour les troncs plus épais, mais réduisez d’abord progressivement la section à couper, comme indiqué dans le paragraphe précédent.

Lors du tronçonnage du bois, si le guide-chaîne se coince dans une coupe, ne sortez pas la tronçonneuse. Arrêtez-la plutôt et, à l’aide d’une branche solide, ouvrez la coupe jusqu’à ce que vous puissiez retirer le guide-chaîne. Ne démarrez jamais la tronçonneuse lorsque le guide-chaîne est coincé dans une coupe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.